Les innovations G.MARTIN dans la presse

Share Button

La fenêtre mixte Arborescia BOIS-PVC-PMMA de G.MARTIN, révolutionnaire par sa conception, a bénéficié d’un large écho dans les colonnes de la Nouvelle République. Extraits :

Une nouvelle ouverture pour G.MARTIN

La PME de Bouillé-Loretz sort sa création : un modèle de fenêtre mixte PVC-bois. Elle a investi 450.000 € pour rentrer sur ce marché de niche.

 Nous voulions proposer quelque chose de différent avec du vrai bois, avance fièrement Pierre-François Mingret, le P-DG de G. Martin. C’est chose faite. D’ici la fin du mois, Arborescia, la nouvelle génération de fenêtre mixte de la petite PME familiale de Bouillé-Loretz, sera sur le marché. « Nous avons créé une fenêtre qui associe bois et PVC. »

La structure composée à 99 % de PVC sera recouverte en face intérieure d’une fine feuille de bois. Une nouveauté dans le secteur. Les fenêtres mixtes alliaient, jusqu’à présent, le bois et l’aluminium. « Nos fenêtres seront moins chères et 15 % plus isolantes », pointe Pierre-François Mingret.

«  Il y aura forcément des embauches  »

La PME a investi 450.000 € pour développer cette innovation. Cet investissement a été soutenu par le Fonds européen de développement régional (Feder) et par un crédit impôt innovation, à hauteur de 60.000 € chacun. Plusieurs mois de recherches en interne ont été nécessaires pour parvenir à un résultat optimum. L’entreprise a acquis une nouvelle soudeuse pour parfaire les finitions de sa création. « Nous avons remis à plat tout notre process de fabrication pour intégrer cette gamme dans notre cycle de production, explique le P-DG. Il fallait que l’on crée quelque chose d’industriellement cohérent ».

Dès le lancement de la gamme, cinq essences – chêne européen, fraké africain, merisier canadien, noyer américain et teck brésilien – seront sur le catalogue pour les faces intérieures. « Pour l’extérieur, nous sommes en mesure de proposer une quarantaine de décors », souligne Pierre-François Mingret.
Ce « produit cossu » est une ouverture dans le monde de la fenêtre mixte, qui représente environ 4 % du marché, pour G. Martin. Une niche. « On espère se démarquer avec ça. Si on en vend 200 ou 300 sur les six premiers mois, ce serait bien, annonce le chef d’entreprise. Il faut que ça monte tranquillement ». Les artisans revendeurs vont recevoir les échantillons d’ici quelques jours. Courant 2016, la marque lancera deux autres modèles : la fenêtre mixte aluminium et PVC et une avec des décors imprimés d’un léger relief. Si l’opération est concluante et les « volumes significatifs », Pierre-François Mingret l’assure « il y aura forcément des embauches ».

Source : http://www.lanouvellerepublique.fr/Deux-Sevres/Actualite/Economie-social/n/Contenus/Articles/2015/11/17/Une-nouvelle-ouverture-pour-G.-Martin-2534799